Ton enfant a peur au moment d'aller se coucher!

08/05/2016
Auteur: Corine Magnenat

Qui n'a pas vécu enfant, ces moments de ne pas vouloir aller se coucher parce que tu voulais profiter de jouer, parce que tu avais peur du noir, peur de la solitude de ta chambre…

Et maintenant c'est toi qui a un enfant pour qui, aller se coucher est compliqué ou c'est peut-être toi qui n'aime toujours pas ce moment là !

Je me souviens lorsque j'étais enfant de cette période si compliquée d'aller se coucher. C'est pas que je n'étais pas fatiguée, c'est juste que j'avais peur qu'il y ait quelqu'un dans ma chambre. Alors ma maman me montrait qu'il n'y avait personne derrière les doubles rideaux, sous le lit. Elle essayait de me rassurer en me montrant que ma peur était infondée, que personne n'était présent et que personne n'allait venir puisque mes parents étaient dans l'appartement.

Et ce scénario se répétait chaque soir jusqu'au jour où enfin je n'ai plus eu peur sans savoir, à ce moment là, pourquoi tout avait changé.

Je pense qu'il m'a fallu attendre mes 50 ans pour comprendre ce qui se jouait à ce moment là et c'est pour cela que j'ai envie de te le partager.

Les enfants ont tous des perceptions extrasensorielles et au vue de mes perceptions actuelles, je peux affirmer qu'à cette époque j'étais déjà bien entourée de guides, anges…

Imagines-toi à leur époque, mes parents m'ont transmis ce à quoi ils croyaient et comme Saint Thomas, ils croyaient à ce qu'ils voyaient. Donc pas une mince brèche pour me dire : oui mon enfant, tu as raison, il y a toujours du monde autour de toi, ne t'inquiète pas ils sont bienveillants.

C'est ainsi que chaque soir je sentais, dans le silence du soir, leur présence qui m'effrayait.

Alors si tu as un enfant comme moi, je t'invite à lui expliquer que nous sommes tous accompagné d'être de Lumière, guide, anges, archanges… mets les mots justes pour toi et que c'est normal s'il ressent des présences. Ceux-ci sont là pour t'aider sur ton chemin terrestre et tu peux leur demander de l'aide à chaque fois que tu en sens le besoin, de jour comme de nuit.

Et s'il vient à te répondre qu'ils ne sont pas tous gentils, alors ouvre la fenêtre et sur un ton autoritaire exprime : « Que tout les êtres de basses énergies sortent maintenant, votre place n'est pas dans la chambre de mon enfant. Merci »

De cette manière tu te mets à son écoute même si tu n'es pas encore convaincu de leur existence, tu prends des décisions d'adulte en excluant de la chambre tout ce qui n'est pas Lumière et tu lui permets de grandir avec ses propres perceptions. Car oui, c'est bien en me coupant de tout cela, qu'un jour je n'ai plus eu ces peurs.

Bien sûre que tu peux aussi faire ce rituel pour toi, soit systématiquement, soit lorsque tu te sens incommodées même si tu ne comprends pas pourquoi.

Allez maintenant à toi de jouer, met en pratique… et partage-moi ton expérience dans les commentaires ci-dessous.

Tes amis ou collègues vivent cela alors n'hésites pas
à leur partager
le message même si
tu penses qu'ils n'y croient pas !

Tu sèmes une graine … qui poussera à son rythme.

Cet article t'a plus ? Découvre d'autres astuces en cliquant ici.

Et pour ne pas manquer mes prochains petits trucs
pour un quotidien plus confortable,
inscris-toi à
ma Newsletter maintenant.

 

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

Dans la même catégorie